Presse

Double blind date pour le lion Nestor au ZOO d'Anvers

Visiteurs dans le parc:
0%* * % de visiteurs en temps réel par rapport à la capacité corona maximale autorisée

Le lion Nestor, roi du ZOO d'Anvers, s'apprête à rencontrer Kira et Tasa, de jeunes lionnes provenant de deux parcs animaliers différents. Elles sont arrivées le 13 octobre de République tchèque. Elles étaient d’abord introduite l'une à l'autre. Maintenant elles font connaissance avec le mâle Nestor. Les lionnes ont presque un an et demi. Chez les lionnes, la maturité sexuelle est atteinte vers deux ans, moment à partir duquel le ZOO d'Anvers pourra commencer à rêver de futurs lionceaux. Les gènes de Nestor et de ses deux futures partenaires sont importants pour la survie du lion d'Afrique occidentale et centrale. À la demande de l'EEP (Programme européen pour la sauvegarde des espèces menacées), le ZOO d'Anvers participe au programme d'élevage de cette espèce menacée.

Introduction

Les lions ne se connaissent pas. Les présenter progressivement l'un à l'autre est primordial pour la réussite de la cohabitation. Les lions n'hésitent pas sortir brutalement leurs griffes et leurs crocs pour s'imposer. Ils rugissent, grognent, griffent et mordent comme de vrais chats, mais avec beaucoup plus de force et de dangerosité. Le coordinateur Patrick explique comment se déroule la rencontre. "L’introduction prend du temps. Ça commence en effet par l'odorat, l'ouïe, puis le contact visuel avant d'aboutir à la rencontre finale. Les femelles ont d'abord fait connaissance pour tisser petit à petit des liens. Maintenant elles rencontrent Nestor. Nous suivons le rythme des animaux."

La troupe

Les lions vivent en troupe réunissant plusieurs femelles, leurs lionceaux, des ados et jusqu'à 7 mâles. Au ZOO d'Anvers, le lion Nestor, mâle docile, a cohabité jusqu'en juin avec Caitlin, sa grande sœur dominante. Ce rapport de domination que Caitlin exerçait sur lui explique l'échec d'une précédente introduction auprès d'une jeune femelle. Après la mort de Caitlin, Nestor a gagné de l'assurance. Il fait régulièrement entendre ses rugissements et est heureux comme un roi. Il est grand temps pour l'espèce que Nestor se reproduise. L'arrivée de Kira et Tasa au ZOO d'Anvers annonce une nouvelle étape dans la vie amoureuse de Nestor. Nous espérons qu'elle portera rapidement ses fruits avec la naissance de lionceaux.

Grandes et petites familles

Les lions sont sexuellement matures vers deux ans. Au terme d'une gestation de 100 jours, les lionnes mettent bas une portée d'un à quatre lionceaux. Saviez-vous que ce nombre est déterminé par l'âge de la mère et les conditions de vie ? S'il y a de la nourriture disponible en suffisance, la mère aura plusieurs petits. Une première portée représente souvent plus de risques, vu l'inexpérience de la mère.

De moins en moins nombreux

Les lions d'Afrique souffrent de la chasse, du braconnage, de la perte du biotope et des empoisonnements. Les éleveurs protègent leur troupeau en dispersant des appâts à lions empoisonnés pour tuer ceux-ci. Les lions sont donc très vulnérables. Leur nombre est en régression. On ne recense plus qu'environ 23.000 à 39.000 animaux adultes. "En participant au nouveau programme d'élevage européen, nous voulons protéger les lions d'Afrique occidentale et centrale de l'extinction", explique la curatrice Sarah.